Tentative d’interprétation guitare folk/ voix du poème de Jean De la Croix-Nuit obscure

Je dépose cette version à dire vrai la première partie du poème et le refrain  (O nuit qui me guidas ect……) se tiennent un peu près, je demande donc de l’indulgence à ceux qui écouteront cette version en entier.Je n’ai pas pu pour l’instant  (dans l’immédiateté) proposer mieux.De plus, la deuxième partie du  poème serait mieux chantée par une femme. Enfin,dans l’avenir, qui sait? J’aurais peut-être d’autres idées.

 

En une nuit obscure  de Jean De la Croix poète espagnol du 16 ème siècle
(traduction de Benoît Lavaud)

Nuit obscure-Jean De la Croix-Clip audio 188

en une nuit obscure
d’anxieuses amours embrasée
oh l’heureuse fortune
je sortis sans être remarquée
ma maison déjà étant en repos

à l’obscur et sûre
par le secret escalier déguisée
oh l’heureuse fortune
à l’obscur et sûre
ma maison déjà étant en repos

en la nuit heureuse
en secret nul ne me voyant
ni moi ne regardant rien
sans autre lumière ni guide
que celle qui dans mon cœur brûlait

celle-ci me guidait
plus sûrement que la lumière de midi
au terme où m’espérait
celui que moi je savais bien
en lieu où nul ne paraissait

ô nuit qui me guidas
ô nuit aimable plus que l’aube
ô nuit qui joignis

L’aimé avec l’aimée
l’aimée en l’aimé transformée

 

en mon sein fleuri
qu’entier pour lui seul je gardais
là il resta endormi
et moi je le caressais
et l’éventail des cèdres l’aérait

le souffle du créneau
quand je dénouais ses cheveux
de sa main sereine
au cou me blessait
et tous mes sens suspendait

je restai et m’oubliai
le visage appuyai sur l’aimé
tout cessa je m’abandonnai
abandonnant mon souci
entre les lis oublié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *