Minuit dans le jardin

Il est déjà presque minuit

Et j’entrebâille la porte grinçante

De ce bois qui aimante

Une sorte de poutre et des marches de pierre

Peut-être des ardoises

Quel étrange atmosphère

Sous la nuit étoilée

 

En plein milieu du jardin

Se dresse un poirier

Qui donne des poires murs

De tours constituées

Cercle du fruit qui s’étale

Dans la fraicheur de l’herbe

 

J hume le soir et me demande

Combien ici sont-ils venus?

 

Les buissons parlent d’hommes disparus

Et du jour qui hante

 

Terre chère au cœur

Pour l’esprit

Un linge blanc tournoie doucement  sur une corde

Le mur de pierre semble sourire

Frisson sous le vent assoupi

 

L’arbre s’incline

Vers un désir

Celui de mon panier d’osier

 

Lecture Minuit dans le jardin-Clip audio 267

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *