Les Filles Paralléliques

Du galant mis au fer

Au cœur qui plie notre âme

Nous rêvons en traverse

Une ligne horizontale

Gothique en ces manières

D’étages  conçus

Des mondes et des sphères

Soulageant la vertu

 

Si l’érotique flambeau

De notre chant d’amour

Est sens de lumière

Dans nos cavernes noires

Qui frappe au porte du corps

Demande à savoir

De l’âme en univers

Ou flotte le regard

 

Ce regard tympan

Qui écoute la nuit bleue

Cathédrale des nouveaux hommes

Et de tous ces aïeux

 

Filles de la matière

Amour en colonnade

Muses des statues de pierre

Qui racontent la femme

 

Nous sommes paralléliques

Pour oser le désir

Et vous hommes de demain

Sauriez-vous nous faire rire

 

A pleurer de chagrin

Au rythme de l’idéal

Nous voulons du trésor

La ceinture et la clé

Gardiennes et amantes

De vos éternités

 

Une version chantée qui ne représente pas le poème dans son ensemble mais un air qui s’écoute peut-etre près de belles statues Les filles paralléliques-Clip audio 227

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *