La cité sous les eaux

D’une cité sous les eaux
En parlaient sous leurs manteaux
Graciles et bonnes âmes
Qui disaient de cet avantage
C’est un mot, c’est un mot
Un poème sous les eaux
Un papier si déchiré
Qu’il faudrait le déchiffrer
Mais des soupirs sibyllins
Parcouraient les canaux latins
De longs et sonores murmures
Qui sortent parfois des armures
Des cliquetis de portes rouillées
Prêts à tout pour s’évader
Vers les promesses incertaines
De ce château englouti
De ces belles filles d’Ève
De ces silences infinis

(Térrog-Extrait du livre Les Espaces Murmurants)

Ce contenu a été publié dans Poème par François Térrog. Mettez-le en favori avec son permalien.
Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *