D’une histoire de l’homme (3)-La femme que l’on aime

 

La femme que l’on aime

On ne la voit jamais

Elle est un jour d’ailleurs

D’une autre éternité

Et ainsi va le monde étrange humanité

Que pour un lien d’amour

Temps vienne à condamner

 

La femme que l’on aime

On ne la voit jamais

Elle est un jour réelle

Puis devient un beau rêve

S’échappant dans la nuit

Le souffle du non dit.

 

La femme qui nous aime

On ne la connait point

Elle est une vérité

Qui n’est pas nos semblables.

 

De l’amour terrestre, terre qui nous retient

Femme de l’oublié

Pour une guerre de lendemain

 

A vous beaux princes encore

Qui souriez de l’age d’or

Que vos yeux éblouis,

Eloignent le souçi

Celui

Songe du mauvais jour

Soient

Prudents en conseil

Ne payant trop monnaie

N’ayant trop poids de corps

En trop point d’imparfait

 

Un jour une vieille femme connaissant une contine et racontant  d’un homme qui a aimé beaucoup, l’histoire de celui-ci.

L’impasse dans une ravine, les yeux baisés au front avec 2 pièces d’argent.

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized par François Térrog. Mettez-le en favori avec son permalien.
Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *