Du sens du sort, Du poème de la mort du loup d Alfred de Vigny , Du stoicisme et Du passage des abimes .

Alfred de Vigny dans son poème la mort du loup ne voit  pas d’échappatoire au sort .C’est pour lui la lutte jusqu ‘à la mort, la mort en grandeur et sacrificielle comme se loup mâle mort pour protéger sa famille dans le poème et prenant à la gueule le chien de chasse dans un violent affrontement avant de périr sous les coups de fusils.

Cet achèvement du sort lui faisant écrire en quelques sortes qu’il faut vivre et finir  en souffrance et  contrainte presque stoïquement et que dans tous les cas notamment d’après le poème suivant « la flute »  seul l’âme une fois au ciel est délivrée et devient vraiment pureté, le passage terrestre n’étant que l’altération de la vrai clarté de l’âme même pour les grands esprits.

Cette conception du sort même si Vigny est un grand poète reste très pessimiste et probablement moins adapté à notre société moderne qui pourrait faire « le passage des abimes ». Quelque chose qui semble comme novateur mais qui en fait existe depuis des siècles sous différentes légendes et expressions. Hélas nous n’avons rien inventé, serait-on dans un siècle en régression, la possibilité d’avoir accès à un nombre incroyable de connaissance nous en protège. Le passage des abimes, ce savoir perdu ou d’abord le texte de Ronsard, le texte de l’Orphée au enfer, qui y décrit comme une mystique de ce passage.

Il a bien sur ensuite ce que les Grecs appelait l’ataraxie, c’est à dire la tranquillité d’âme, mais se mot ressemble à une sorte d’étouffement quand on le prononce. Il existe comme aboutissement pour Démocrite l’Euthymie qui est la disposition idéale de l’humeur. Mais pour arriver à cette  tranquillité d’esprit , il fallait probablement, une école, l’école du portique. Est-ce à dire que les grecs pratiquait l’aller et retour de façon mystérieuse entre les abimes et les portes ?  Cicéron semble réfléchir cette idée  à travers un mot repris  par Pétrarque et  influençant certainement  jusqu’ à la Renaissance qui est le concept de souverain bien. Ce concept reflétant la sérénité de l’âme.   La question est donc la suivante si on peut perdre cette sérénité de l’âme (et là nous touchons au domaine de la folie) pouvons-nous la retrouver. En quelque sorte le souverain bien peut-il se retrouver? Et en image nous nous heurtons alors  de façon rêvé au Moyen-Age et à la Royauté.

La question est mystérieuse et en tant que poète mais  non spécialiste en Grec, n’ayant que peu d’information sur ce qui est appelé le chemin des manes bien qu’ayant lu avec attention le livre de Monsieur Le Ninèze sur Michel ange et la sybille, je ne puis que  conseiller à ceux intéressés par ce sujet à se remettre au livre grec et latin, à étudier le Moyen-age et la Renaissance, pour pouvoir y trouver une réponse. L’auteur de ce blog dans cette situation de pensée s’intéresse maintenant au concept de mystique ou de poésie révélée, voulant jouer du sens, dans un sens nouveau du mot, du mot comme guérisseur. Un mot guérisseur étant en quelques sortes le bon sort d’une poésie contre le mauvais. La musique et la poésie n’ont-elles donc pas cette force guérisseuse? La poésie des temps bien entendu de tous les temps.

Si le franchissement des abimes est possible, que le sort peut donc être détourné, atténué, sortant pour ainsi dire d’une fosse au loup, la grande question qui se profil alors en ce sens, est-celle du temps ? Combien de temps pour en sortir ou encore en révéler ou encore en guérir ou encore en renaitre ? Combien de temps pour ce portique du temps? C’est une question très certainement à développer mais que l’auteur de ce blog n’a pour l’instant entrevu qu’a travers Aristote et les tableaux de danse macabre du moyen-age. Cela mène donc aux tombeaux sans trop en rire. Il faut donc probablement revoir son 19 ème siècle en poésie et cette culture de la mort, une éducation de son tombeau rappelant les vers célèbres de Leconte de Lisle « le secret de la vie est dans les tombes closes ». Mais pour l’auteur de ce blog, cette question dépasse pour l’instant sa vision du monde. Celui-ci espérant en connaitre plus  à ce sujet ou du moins en percevoir le sens de réalité.

Le sort recherché pour reprendre un peu la poésie de Charles D’Orléans étant certainement « le sort du bon ou du bond » afin d’éviter ces fosses au loup ou cette mort du loup pourrait-on dire avec humour.

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized par François Térrog. Mettez-le en favori avec son permalien.
Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

30 réflexions au sujet de « Du sens du sort, Du poème de la mort du loup d Alfred de Vigny , Du stoicisme et Du passage des abimes . »

  1. Thanks , I’ve recently been looking for information approximately this subject for a long time and yours is the best I’ve
    came upon so far. However, what in regards to the bottom line?
    Are you certain about the supply?

  2. Write more, thats all I have to say. Literally, it seems
    as though you relied on the video to make your point.
    You obviously know what youre talking about, why throw away your intelligence on just posting videos to your blog when you
    could be giving us something enlightening to read?

  3. Nice post. I was checking constantly this blog and I’m impressed!
    Extremely useful information specifically the last part :)
    I care for such info much. I was seeking this particular information for a very
    long time. Thank you and best of luck.

  4. Hi, I do think this is a great web site. I stumbledupon it 😉
    I may come back once again since I saved as a favorite it.

    Money and freedom is the best way to change, may you be rich and continue to help other people.

  5. Thank you a lot for sharing this with all people
    you actually recognize what you’re talking approximately!

    Bookmarked. Kindly also visit my web site =).
    We may have a hyperlink alternate arrangement among us

  6. Hmm it seems like your blog ate my first comment (it was
    super long) so I guess I’ll just sum it up what I wrote
    and say, I’m thoroughly enjoying your blog. I as well am an aspiring blog blogger but I’m
    still new to the whole thing. Do you have any tips for inexperienced blog writers?
    I’d certainly appreciate it.

  7. This design is wicked! You certainly know how
    to keep a reader entertained. Between your wit and your videos,
    I was almost moved to start my own blog (well, almost…HaHa!) Wonderful job.
    I really enjoyed what you had to say, and more than that, how you presented it.

    Too cool!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *