Dolorida poème de Alfred de Vigny interprétation guitare/voix extrait

Lorsque qu’Alfred de Vigny écrivit Dolorida pour le transmettre aux journaux de l’époque, et d’abord à la muse française, le talent de ce poète fut salué notamment par   Victor Hugo. Si on relit ce poème aujourd’hui, on constate qu’il surpasse encore bien des poèmes et des contemporains presque deux siècles  après. C’est une sorte de poème histoire, introduisant la question du  moderne et de l’amour impossible. Et le poète  s’inspirant d’une histoire anglaise, fait naître la légende de la belle  Dolorida en Espagne. Cette femme qui empoisonnera son amant de l’avoir trompé  se donnant ensuite la mort du même poison. Cette histoire, c’est surtout l’amour impossible, cet amour à trois qui fait écrire par le poète des mots presque éternel « Et sur un autre cœur, mon cœur rêvait tes charmes. »

Un très beau poème donc, je propose un extrait guitare/ voix de la première strophe.

Dolorida (extrait)

( –Une version avec un peu de saturation à ne pas mettre trop fort )

 

(Une version plus calme mais un peu plus triste.)

« J’aime mieux ton amour que ta vie »

(proverbe espagnol)

Est-ce la Volupté qui, pour ses doux mystères,
Furtive, a rallumé ces lampes solitaires ?
La gaze et le cristal sont leur pâle prison.
Aux souffles purs d’un soir de l’ardente saison
S’ouvre sur le balcon la moresque fenêtre ;
Une aurore imprévue à minuit semble naître,
Quand la lune apparaît, quand ses gerbes d’argent
Font pâlir les lueurs du feu rose et changeant ;
Les deux clartés à l’oeil offrent partout leurs pièges,
Caressent mollement le velours bleu des sièges,
La soyeuse ottomane où le livre est encor,
La pendule mobile entre deux vases d’or,
La Madone d’argent, sous des roses cachée,
Et sur un lit d’azur une beauté couchée.

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized par François Térrog. Mettez-le en favori avec son permalien.
Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

6 réflexions au sujet de « Dolorida poème de Alfred de Vigny interprétation guitare/voix extrait »

    • La Mort du loup est une sce8ne de chasse, et c est e0 la fin de cette btutae au loup que le bourreau (un des bourreaux), me9ditant sur la mort de sa victime, en tire cette lee7on de stoefcisme, qui lui paraeet la plus le9gitime dans un monde livre9 e0 la violence, e0 la souffrance et au malheur. Judith a tre8s bien dit (18h04)comment cette e9thique stoefcienne avait pu eatre de9tourne9e par un Douch pour, e0 la fois justifier son action et se prote9ger des souffrances qu elle induisait pour lui. Une telle de9marche intellectuelle me paraeet suffire e0 distinguer Douch des tortionnaires nazis pour qui une telle compassion pour leurs victimes e9tait inconcevable. N en doutons pas : homme e9duque9 et cultive9, Douch e9tait, parmi les tortionnaires, un des meilleurs (du double point de vue de l e9thique et de l efficacite9); la cruaute9 sadique, c e9tait bon pour les bourreaux de la base, bien plus nombreux, et qui, eux, ne se souciaient pas d invoquer un Vigny qu ils n avaient sfbrement pas lu. Je suppose que les ordonnateurs des tortures de l Inquisition e9taient tout aussi experts qu un Douch dans l art de se trouver des justifications chez les meilleurs auteurs.A l e9poque of9 Vigny composait La Mort du loup , un philosophe allemand, Arthur Schopenhauer, e9laborait une e9thique de l ataraxie, moins inspire9e du stoefcisme antique que de la pense9e bouddhique. Sa constatation est celle de Vigny : le monde des phe9nome8nes est un monde de souffrance . La seule issue est de se de9barrasser de la tentation permanente de vouloir, et donc de pratiquer le non-vouloir. Pour Schopenhauer, la souffrance volontairement (ou involontairement, en apparence du moins) inflige9e e0 autrui se retourne toujours contre celui qui l inflige, en le rivant lui-meame au monde de la souffrance. Il importe donc e0 qui veut s y soustraire de s interdire d infliger la souffrance e0 autrui dont la compassion nous rapproche. Cette e9thique est tre8s proche de celle du christianisme dont, par ailleurs, Schopenhauer est si e9loigne9, se sentant beaucoup plus de sympathie pour cette religion sans Dieu qu est le bouddhisme. Le proble8me est que Schopenhauer ne nous cache pas que l ataraxie n est en pratique accessible qu e0 un petit nombre de sages et de saints. La question pratique de savoir comment purger le monde de la violence (Schopenhauer ne se la pose pas car pour lui la violence est inhe9rente au monde des phe9nome8nes) reste pendante. Le paradoxe de quelques unes des plus barbares violences collectives du XXe sie8cle est qu elles ont e9te9 ordonne9es et perpe9tre9es par des gens qui voulaient gue9rir le monde de la violence : Le9nine, Staline, Pol Pot et Douch e9taient, au fond d eux-meames, des non-violents. Ils ne reavaient que de paix, de justice et d amour.

  1. Magnificent goods from you, man. I’ve take note your stuff prior to and you
    are just extremely magnificent. I actually like what
    you have received here, certainly like what you are stating and
    the way through which you say it. You are making
    it enjoyable and you still care for to keep it sensible.
    I cant wait to read far more from you. That is really a terrific website.

    Here is my web blog :: Dragons Rise Of Berk Cheats

  2. Its like you read my mind! You appear to know so much about this, like you wrote the book
    in it or something. I think that you could do with
    some pics to drive the message home a little bit, but instead of that, this
    is excellent blog. A great read. I’ll definitely be back.

    my web site: otc diet pills

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *