De l’étude de la société par siècle et de notre 21 ème siècle

Une question qu’il est intéressant de se poser est la suivante: Qu’apprend t-on de l’étude de la société par siècle ?  Il ne s’agit pas là de présenter pour chaque siècle l’étude de la société qui en a été faite et objectivée. Mais , plutôt de s’intéresser à ce que notre 21 ème siècle propose.  En face d’un marché mondialisé, de politique de communication parfois suspecte, de groupe de pression, d’obscurantisme de toutes sortes, de pauvreté et de richesse, de mensonge d’Etat, de personnes qui ont plus de difficultés que d’autres à s’en sortir de façon inexplicable, le sujet de l’étude de la société n’est-il pas en cause. Ne pourrait-on dire avec les ordinateurs de plus en plus évolués, les recoupement de données, qu’il existe peut-être déjà pour le 21 ème siècle une sorte de philosophie néfaste d’étude de notre société. En France, on peut supposer que le 21 ème siècle est peut-être vu comme l’étude de ce qu’on aime au pire si je puis dire. Une science du pire qui est probablement utilisé commercialement. La question serait qui sont ces décideurs de la politique d’un siècle et de son objectif. Un objectif qui mal engagé pourrait-être une explication au crise économique, de chômage et autres. Bien-sur on ne peut pas dire de là que toute les études de sociétés sont néfastes. Certaines études sont respectables de la par leur intérêts citoyens. Mais, une science du pire pour en faire du commerce, de la publicité et de la vente   ne devrait-elle pas être surveillée ?

C’est probablement, un débat du 21 ème siècle.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized par François Térrog. Mettez-le en favori avec son permalien.
Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *