De la légende de la femme (1)

Il était 18 heures quand joseph sortit. Il allait rejoindre un ami dans une auberge à quelques lieux de là. La nuit n’était pas encore tombée et dans la fraîcheur du soir, il humait l’air d’un souffle mélancolique.

Il frappa à une grande porte de bois de chêne, un bruit étrange se fit entendre, comme un roulement mécanique et la porte s’entrebâilla.

L’homme entra dans une demeure cossue, de longues tables étaient installées dans une grande pièce au mur marbré.

Il s’installa sur un long banc un peu vieilli mais solide et discuta avec son ami Adam.

Adam l’interpella brièvement en ces termes: « Allez compagnon viens te réchauffer avec ce verre de liqueur chaude, la nuit en sera moins longue ».

Joseph  d’un habile mouvement de la main saisit son verre et but quelques gorgées quand soudain……..

La porte se mit à grincer, une femme venait d’entrée, elle devait avoir la trentaine et était habillée comme une dame d’un autre siècle, une mousseline en chemise blanche était mise en valeur par un petit haut costume d’un velours vert charmeur. Un pantalon  de cavalière mettait en avant ces formes qu’elle avait fort gracieuses.

Joseph la regardait d’un coin de l’œil, Adam s’énerva:

Joseph, ne regarde pas cette femme, c’est une impie, on parle d’elle dans le voisinage comme versée en sorcellerie. Elle a été veuve deux fois d’après les racontars, de sa jeunesse  d’abord  puis d’un mari riche beaucoup plus âgé.

Joseph interloqué serait-ce une de ces femmes qu’on devrait brûler parce qu’elle est allée trop loin? C’est une infamie……

Adam fronça les sourcils et s’exprimant calmement lui conta une légende:

Des morceaux d’une bible qu’on a un  jour déchiffré, au delà de la vision  de Eve et du pêché il est rapporté par des bribes d’histoire, que la femme n’est pas réellement née d’une cote de l’homme si l’on s’entend sur la matérialité, mais que celle-ci était en fait autrefois un homme.

Joseph écoutait: « La femme était autrefois un homme? »

Oui joseph, dit Adam: » la femme est l’homme qui est allé trop loin dit-on, c’est une condamnation du corps ».

Joseph ne compris point: Tu veux dire que les êtres nés femmes étaient dans une  vie antérieure, des hommes  et qu’elles ont été  condamnées à revenir sur terre sous l’apparence féminine?

Oui joseph expliqua Adam en quelques sortes et c’est la le problème.

Quand une femme se choisit un homme, moi même je ne crois pas à l’amour dit Adam, c’est pour que cet homme la lave de son péché, de sa condamnation, son homme la couvre en quelque sorte, lui rend comme sa vertu.

Et quand elle se marie, c’est pour faire  de son baal , un autre qui l’aidera.

Joseph compris.

C’est la tout le problème expliqua Adam elles ont la mort dans le sang.

Et cette femme que tu vois la bas, elle a trahi deux fois, elle te trahira aussi pour son maître à moins que tu l’épouses mais je ne pense pas que cela soit ton attention de ce soir Joseph?

Joseph comme ébahit lui répondit:

Cette cavalière à un style que j’apprécie mais cela est tout.

La femme n’est donc pas l’avenir de l’homme si je te comprends bien Adam?

Pas vraiment expliqua Adam, c’est pour cela qu’il y a eu des femmes lapidées, traitées  de voleuses patentées, de sorcières.

La femme est en fait le souvenir de l’homme et celui-ci peut faire souffrir.

Joseph finit son verre de liqueur, il se disait: »Les femmes sont donc plus dangereuses que les hommes  et dire qu’il y a aussi des hommes qui aiment les hommes, le monde est fou ».

La femme à la veste de velours vert leur fit un joli sourire, son regard semblait dire, à  un prochain jour, les deux hommes ne comprirent pas, il était déjà tard, la dame s’en alla.

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized par François Térrog. Mettez-le en favori avec son permalien.
Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

Une réflexion au sujet de « De la légende de la femme (1) »

  1. I must thank you for the efforts you have put in penning this blog. I’m hoping to see the same high-grade content from you later on as well. In fact, your creative writing abilities has encouraged me to get my very own website now 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *