De Charles D’Orléans-Poème de la Tour-De François Térrog

Lecture De Charles D’Orléans-Poème de la tour-De François Térrog

 

J’escris de la tour de garde

Ou la nuit se répand

De L’Angleterre Hagarde

J’ai pris 25 ans

 

120 mille écus d’or

Serait-ce le prix valoir pour ces tortures du corps

Vergeture déja L’aage

Me fait connaistre déplaisir

 

Est-ce au chevalier

De l’amy Beaulté

Des oiseaux qui s’envolent

De mon soussy traversé

A la grâce du demander

 

Dur nonchaloir

De cet habit noir

Qui altère le cœur

Gage de l’ailleurs

 

Belle retrouver

Sans prison de penser

Dame enfance et amy

Vous retourner

 

A la tour de garde

Le loyal vouloir

Chansons et ballades

Des Jeunest gens

De cet Angleterre

M’ont pris 25 ans

 

Et si de fontaines

A l’eau qui s’assèche

Ne puis-je boire

Bois du beau Valois

De la longue attente

Epousent mes mots

 

Du chère combattant

Au père touché

A ma bonne amie

Mortellement

 

Retenue d’amour

Je prie grand honneur

Art et troubadour

Du sort du bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *