Photo du profil de François Térrog

A propos François Térrog

Mr Gorret François écrivant et chantant sous le pseudonyme de Mr Térrog François est un homme de 39 ans, originaire de Bretagne, qui propose des articles, des écrits, de la musique, des poèmes personnels et aussi des découvertes, des textes, des poèmes de grands auteurs ect.....

Le cabinet de peinture (poème)

Aux jours de pluie épaisse

Un groupe de personnes s’étaient décidés pour visiter

Un cabinet de peinture

Le chevalet était posé dans un coté de la pièce

Le peintre s’affairait sur une toile

De grande dimension,

Tenue  à même le sol

Contre un mur.

Il disait:  » c’est une toile de composition  »

La plus petite là-bas

Est pour un client,

Celle -ci ira bien un jour aux musées.

Les personnes dont certaines de petites tailles

Regardaient cela avec des yeux étonnés

Ils voyaient quelques corps sur la toile

Le peintre leur répondait

« C’est la matière de la peinture….. »

Ils se demandaient s’ils allaient allez aux musées

Ou manger quelque-chose dans un lieu privé.

Le peintre s’exprimant leur disait

Qu’un marchand de statue

Vivait à l’étage au dessous

Et qu’il n’était pas présent.

Le cabinet de peinture s’anima

De quelques lumières

Et le groupe de personnes

Sorta  de celui-ci

Avec un poème dans la main.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poème chanté-Nuit de Juin-Les rayons et les ombres de Victor Hugo

Victor Hugo dans son livre poésie les rayons et les ombres de 1830 présente notamment dans un poème Nuit de juin; le retour de l’été. Cette interprétation guitare/voix s’essaye à une présentation musicale de ce poème.

 

 

Nuit de juin

 

L’été, lorsque le jour a fui, de fleur couverte.

La plaine verse au loin un parfum enivrant ;

Les yeux fermés, l’oreille aux rumeurs entrouvertes,

On ne dort qu’a demi d’un sommeil transparent.

 

Les astres sont plus purs, l’ombre parait meilleure,

Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;

Et l’aube douce et pâle, en attendant son heure,

Semble toute la nuit errer au bas du ciel.

 

1837.

 

 

 

 

De la poésie nouvelle

Chemin faisant , après marches, aventures et heurts

Il fut décidé de faire halte pour discuter de poèmes remis sur des parchemins

Le voyageur en disait du bien , faisant  part de poésie nouvelles

Un groupe de personnes l’écoutaient réciter quelques vers

Et de nouvelle poésie il fut dit

En langage divers , de la parole et l’écriture

Qu’elles contentaient le silence.