Anaphore (marche répétée)

Dire à l’éphémère

Tu seras parfois

Des nuits Des jours

Long sentier herbes molles

Dam!Qui vient?

Un hululement

Des battements d’ailes

Lune rousse

Pierres graveleuses

Et un cri

Des nuits des jours

une silhouette

Pas si loin

Qui le frôle

Des jours des nuits

Il transpire

Du chemin, des rochés

Puis le noir

Des jours des nuits

Une main

Tout en haut

Du  sommet

Et la lumière

Lumière du feu

De Nuit de jour

Derrière lui

Un brouillard

 

 

(Térrog – Anaphore)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *