Histoire de Mr Lallouche (petite nouvelle)

Monsieur Lallouche sortait un matin d’un établissement privé  un livre sous le bras et discutait avec son ami espagnol Mr Coignard.

Il lui disait : « Je suis en train de lire un ouvrage de  xavier Grall, le poète  » . Il exprime dans son livre le fait qu’a l’école on a parfois l’impression d’être enfermé sur place  à la différence de la maison  » .

« Qu’en penses-tu ?  »

« Est-ce une affaire psychologique ?  »

Mr Coignard qu’un bon déjeuner du matin avait rendu un peu jovial lui répondit brèvement.

Non mon cher, d’après ce qu’on m’en a dit « C’est plus une affaire de paiement « .

C’est en tous ce que m’a raconté l’amie du notaire de la commune.

Lallouche fit un bref hochement de tête et pensant en lui-même à cette question de rançon que son professeur d’histoire lui avait expliqué plusieurs fois mais ne voyait pas jusque là le rapport avec la fermeture de l’établissement pour le carême.

 

 

 

Poème des enchantements

De sa pièce de bois

Un artisan fit un jour un tableau

Gravure peut-être d’eaux-fortes et de matières travaillées

Il disait : « C’est un objet  à l’image de poèmes

Qui raconte le désir des enchantements  »

Ce jour là ,

Une tranquille lumière égayait les bois aux alentours

On entendait comme chanter les ruisseaux

Et de doux roucoulement d’oiseaux

Jusque dans l’été

Des  plaines  des prairies.

La question du jour (petite nouvelle)

Mr Robochon, un travailleur d’une cinquantaine d’année allait comme à son habitude au restaurant self près de son travail. Il prenait toujours le plat du jour. Et un jour, , on se mit bizarrement à lui poser des questions. Il ne comprenait pas, il avait le sentiment de ne pas avoir raison. Discutant avec un ami , il lui disait « Je ne comprends pas, on me pose des questions en ce moment et on me dit que je n’ai pas raison ». Son ami lui répondit, il semblerait que se soit une nouvelle méthode pédagogique mis en place par une école ou un lycée via des ordinateurs. Ils appellent  cela « la question du jour ».

Mr Robochon n’apprécia pas trop cette situation et se dit en lui-même, je ne prendrais pas le plat du jour chaque jour à partir de maintenant.  Son ami lui répondit  nous pouvons changer de restaurant ce mois-ci.