Pierre de Ronsard-Mascarade-Cartel 3-Interprétation de François Térrog

Le cartel est une forme poétique de circonstances que les poètes de la Renaissance utilisaient parfois. Cette forme a été reprise par la suite. L’essai d’une interprétation guitare/voix   d’un poème de Pierre de Ronsard intitulé Cartel 3 présente cette versification en chanson.

Cartel 3

 

Six chevaliers aux armes valeureux,

Autant vaillans que parfaits amoureux,

Ayans senty les gracieuses flames

Des yeux veinqueurs de six honnestes Dames,

Dont tous les six vivement sont espris,

Ont pour l’Amour ce voyage entrepris

Par le congé de leurs belles Maîstresses,

Pour esprouver au combat leurs prouesses,

Et faire voir par le glaive pointu

Que peut un cœur animé de vertu.

Ces chevaliers yssus de bonne race

Et courageux, d’une amoureuse audace

Ont pris pour guide un Prince de haut sang,

Dont les ayeux conduits d’un Cygne blanc,

Par longs combats et par guerre sans trèves

Ont mis au ciel l’illustre nom de Clèves.

Or pour-autant qu’on oyt de toutes pars

Qu’en ceste Court habite le Dieu Mars

Qui a vestu de Charles le visage,

Dont les vertus sont plus grande que l’âge:

 

Puis cognoissant que tant de Chevaliers

Pres d’un tel Roy se trouvent à milliers,

Qui comme nous reçoivent dedans l’âme

Le doux  soucy d’une gentille Dame,

Sommes venus (Sire) pour leur prouver

Que plus vaillans ne se peuvent trouver.

Par les chemins nous avons ouy dire

Qu’un Prince vit sujet de vostre Empire

Brave et courtois, qu’on dit estre conceu

Du mesme sang dont vous estes yssu,

Qui pour tromper la paresse et le vice

Fait volontiers des armes exercice.

Sire, son nom est le Comte-Daulphin:

Contre celuy nous voulons mettre à fin

(Le desfiant) nostre jeune entreprise

Qu’Amour anime, et que Mars favorise

Ce Comte dont six Chevaliers prendra

Les choississant les meilleurs qu’il voudra,

Pour six à six combattre à la barrière

A coup de pique ou de lance guerrière:

A fin de faire à noz Maistresses voir

Combien leurs yeux ont sur nous de pouvoir.

De noz combats vous donnerez la gloire

A qui voudrez Sire: car la victoire

De ce Tournoy qui vous est appresté,

Seule depend de vostre Majesté.

De Novalis-poète Allemand et du monde de la culture

Le poète Allemand Novalis , poète du 18 ème siècle présenté ces dernières années à travers une série de livre, de conférence, d’émission  et de lettres est certainement représentatif du débat dans le monde de la culture. Des séries de livres à son sujet sont d’ailleurs sorties.

Dans ceux-ci est exposé le débat originaire en matière de culture et notamment de livres.

Pour Novalis une distinction se ferait entre apôtre et philistin , l’apôtre qui n’aurait pas d’argent et le philistin qui en aurait mais comme fermé aux nouveautés.

Il fait aussi allusion à la situation du jeune philosophe, un philosophe sans livre. Le jeune philosophe qui pourrait être comparé au jeune étudiant des années 1999-2008.

En effet,  la possibilité de l’internet comme moyens de culture (Livre, musique ect….)  ne se serait développée  qu’a partir de 2008.

A noter qu’avant 2008 , ces moyens de culture n’étant pas développés amenaient plutôt l’étudiant à se tourner vers le monde de la musique (instrument ect….) car les autres  moyens  de cultures n’étaient pas forcément proposés.

 

 

Le sommeil du mort (petite nouvelle)

Il était presque 18 heures quand Genius rentra chez lui , on lui avait parlé dans la journée de sommeil extraordinaire , d’expérience de vie après la mort.

Genius dormit 3 ans et ne le su pas , quand il se réveilla ce matin là le temps était plutôt ensoleillé , il sortit sur son palier et respira l’air frais.

Dans l’après-midi, il rencontra des personnes de son entourage mais ne les reconnut pas , il lui semblait comme changés.

Un peu plus tard il alluma sa télévision et vit une émission vieille de 10  ans.

Un ami vint le voir dans la soirée pour lui proposer de sortir.

Genius ne voulut pas et il proposa de rester chez lui.

A minuit, ils entendirent une cloche sonner, on leur parlait   d’annonce avant l’ouverture des frontières.

Le lendemain tout était redevenu normal et Genius poursuivait ses activités habituelles.

 

De l’Université et du thème de l’Universalité

L’Université qui aurait été fondée au XII ème siècle et ayant évoluée avec les événements de l’Histoire aurait entamée  un changement de point de vue  à la fin du 19 ème siècle avec la création de l’Universalité (caractère de ce qui est de la généralité) , à partir de cette époque L’Université aurait été présentée comme une expérience scientifique, cette question de l’expérience scientifique de nos jours est toujours d’actualité, les révolutions de 1968 en étant peut-être un aspect, pour ou contre la science cela dépend en effet de la situation dans laquelle on se trouve et aussi de la conscience que développe les études à l’Université. Des questions qui peuvent sembler comme lointaines et dont on ne connait réellement le sous-jaçement, celui de l’harmonisation Européenne.