Le cygne des eaux bleues

Sous le soleil des jours de fin d’été

Dans la fraîcheur du vent  des espoirs

Glisse le Cygne  dans l’eau du lac

Et de ses jeux, rond, aquaere

Mélodie des soirs et des heures passées

Souffle le printemps des amours

Déjà l’automne a préparé son costume d’hiver

Et des pensées  imbibant la grève  des flots

L’astre au reflet de l’oiseau

Dit des temps heureux

Qu’ils viennent après le silence

D’un nuage de bleu

Que la terre a donné transparente

Aux écueilles  du  Cygne.