Le chevalier de Parny-poésies érotiques-Madrigal-interprétation guitare/voix

Le chevalier de Parny, poète du 18 ème siècle exprimerait dans un ouvrage nommé poésie érotique son amoureux désir pour une femme apparaissant sous le nom d’Eléonore, une femme de son ile, l’ile Bourbon (aujourd’hui de la réunion)   que son père a refusé qu’il épouse et qui c’est finalement marié avec un autre.

Cette poésie érotique est en faite plutôt chaste et le désir du chevalier de Parny ressemble presque à un désir mélancolique.

Un désir d’amour né dans le jeune age semble t-il. Ainsi, le poème le plus érotique est peut-être le premier de l’ouvrage ou il compare la jeune fille à une rose dont le vent peu à peu enlève les pétales ne laissant que l’épine.

Ce cours ouvrage d’une soixantaine de page est un hymne à cette Eleonore et présente en quelque sorte l’histoire amoureuse de ce chevalier. Elle est intéressante car universelle. Ainsi, la tristesse du chevalier face à la perte de sa belle est-elle une poésie de la vie. On ne sait exactement comment le chevalier à pu oublier sa peine mais il parle de chaine du destin bien lourde, jusqu’en son tombeau et au temple d’amour. Une peine qu’il semble voir comme une nullité, telle une nullité au mariage, c’est ainsi en tout cas que se termine l’ouvrage.

 

Le poème ici choisi s’appelle Madrigal comme cette musique à voix italienne accompagnant les poèmes de la Renaissance. Mais , il s’agirait plutôt d’une musique madrigal du 13 ème-14 ème siècle, une musique sur un poème pastoral, un poème de nature. La fougère dans le poème  devenant un symbole d’un amour presque éternel.

Cette version guitare voix un peu bruyante dans son enregistrement se plaira à créer un rythme de musique à partir du poème.

 

 

Le chevalier de Parny  (à écouter avec des bafs stéréo ou un casque audio, son un peu

faible)

Madrigal

 

Sur cette fougère ou nous sommes ,

6 fois durant le même jour ,

Je fus le plus heureux des hommes ,

Nous étions seuls avec l’amour.

Sur les lèvres de mon amie

S’échappoit mon dernier soupir ;

Un baiser me faisoit mourir;

Un autre me rendoit la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fleuves noirs

(A écouter avec des bafs stéréo ou un casque audio, son un peu faible)

 

Dans ses fleuves noirs

Je rentrais sans demander

Au loyal vouloir

Le sens de ma traversée

 

Je rompis l’eau

Années après années

L’eau de ma vie

L’eau noire au doux bruit

 

Flamme qui me suivent

Dans cette nuit céleste

Ou ne reste des hommes

Que le temps étoilé

 

Nuit faites milles fois

Dans l’étrangeté,

Du demain,

Le monde sera très bien

 

Après plus de cents douleurs

Du sang au sang

Rouge du soleil

Je ramène mon cœur,

Bondissant,

A la larme, dame passant

De ces souvenirs de vie…..

Sourire du sylphe

Un enfant rit………

 

 

D’un mini-album démo sur la Renaissance

Après avoir réuni les différentes reprises musicales guitare/voix de poèmes de poètes de la Renaissance que j’ai chantées et déposées  depuis 2 à 3 ans  sur différents blogs, je propose donc un mini-album à travers un ordre de poèmes définis. Il s’agit via ces interprétations d’exposer en 12 titres, donc dans un certain choix, l’originalité de la Renaissance en poésie, voir son essence, de dévoiler ce caractère humaniste des écrits de ces grands poètes, tel Ronsard, Du Bellay, Pontus de Tyard ou encore Jean de La Croix, voir Pétrarque. Des poètes qui dans cet esprit humaniste partageaient leurs connaissances qu’ils soient artistes, hommes de cours, religieux, astrologues ou encore  philosophes pour en quelques sorte faire de  la langue une messagère et refonder l’esprit du siècle.

Le lien vers l’album  https://www.jamendo.com/fr/list/a139622/la-renaissance-poesie-en-chanson

L’auteur de ce blog tient a rappeler qu’il propose ces musiques dans un enregistrement nu dépouillé de toutes technologies, en version guitare,voix. il s’agit d’enregistrement au jour le jour avec un téléphone, ils n’ont donc pas pour but de rivaliser avec des enregistrements professionnels ou une autre technologie est mise à disposition de l’artiste. Ces albums démo étant présentés par l’auteur pour obtenir un ou des contacts afin de réaliser un jour un véritable album professionnel de tous ces enregistrements.

Le lien vers les différents albums-démo

https://www.jamendo.com/fr/artist/440996/terrog-francois

 

 

 

 

 

 

Bilan actuel des visites sur ce site de poésie/littérature Brume et légende

Ayant un état statistique de ce blog depuis quelques temps, je peux donc estimer le nombre de visites par jour.

L’auteur de ce blog se rend bien compte que c’est la proposition d’articles assez régulièrement qui accroit le nombre de visiteurs.

Actuellement, le nombre de visiteurs sur ce blog en ce mois d’octobre tournerait entre 150 et 180 par jours. Cela est plutôt assez important, du fait notamment que je réalise les différents articles, poèmes, musique entièrement seul.

La moyenne en cette rentrée de visiteurs sur les 3 derniers mois étant de 80 visiteurs par jour.

Que dire de ces visiteurs ? Il semblerait que ceux-ci ne soient pas pour la plupart français et c’est ce qui est étonnant car ce blog à pour prétentions en plus de création personnelle de présenter dans une certaine mesure ce qui est du domaine de l’art français en poésie à travers les siècles. L’auteur de ce blog s’il est très heureux de cet intérêt international pour la poésie et ses créations personnelles à l’impression de ce fait, recevant notamment surtout des commentaires parfois enthousiastes en Anglais que la poésie française, voir la littérature  a été en fait abandonnée dans son propre pays qu’est la France. Abandonnée, je veux dire  en terme d’image culturelle, de vecteurs de connaissances, de logique de développement intellectuel et artistique  notamment et que c’est en fait de l’extérieur dans des pays comme l’Allemagne, L’Angleterre, la Hollande, La chine, les usa, les pays d’Amérique du sud et dans une moindre mesure les pays de l’est que l’engouement pour la poésie, et aussi la littérature est le plus grand.  J’ai par exemple parfois un bonjour du texas, ou semble t-il on apprécie la poésie.

La poésie, l’écriture est donc de visa une pensée internationale pourrait-on dire plus qu’une exception culturelle française comme il semble qu’on l’ait affirmé longtemps haut et fort en France par voix de média et aussi dans la loi.

L’article le plus visité est celui concernant le poète Allemand Holderlin, l’Allemagne du haut du 18 et 19 ème siècle semblant donc être l’intérêt majeur de tous les articles déposés sur ce blog. Un article que l’auteur de ce blog avait pourtant voulu très court.

La petite nouvelle soulevant le plus de commentaires et de visites étant celle sur Orphée et Eurydice avec des visites tous les jours sur celle-ci en faisant  presque un classique. Au moins 3000 à 4000 visites depuis sa création. Preuve que cette thématique qui interroge l’homme dans son humanité interpelle le lecteur. Une thématique non éloignée d’une approche philosophique, d’un développement intellectuel allant de la Grèce antique au grands poètes de la Renaissance et aux Romantismes.

Les interprétations musicales  ayant eu le plus de succès étant celles des poèmes la chimère de Théophile Gautier et Dolorida de Alfred de Vigny. C’est à dire des poèmes considérés comme licencieux à l’époque de leur présentation voir parfois taxé de misogynie pour le poème de Théophile Gautier et qui semblent fasciner les visiteurs.

La philosophie semble aussi interpeller les internautes, une philosophie axée sur le sens du sort humain. C’est à dire plutôt une philosophie spirituelle.

 

L’auteur de ce blog attendant donc dans l’avenir plus de  commentaires en Français , et aussi des questions ou débats que pourraient soulever les visiteurs de ce blog.

En effet, l’apport d’un visiteur  pouvant parfois permettre à l’auteur de ce blog de visualiser un ensemble d’articles différemment, voir de trouver ou retrouver ses pas suite   aux  écrits, poèmes, articles déposés au jour le jour.

Un blog étant en quelques sortes une passerelle entre plusieurs monde, un véhicule d’idées et de créations.