Essai d’un poème en alexandrin- La belle au bois dormant

La belle au bois dormant (version 2)-lecture

 
Princesse d’autre lieu qu’une couche mortelle

A l’heure du baptême, aux dons faits par les fées

La huitième une vieille à l’allure cruelle

L a voulu voir morte au jour de quinze années

 

 

C’est d’un profond sommeil qui durera des ans

Que belle sans aurore contemple le présent

Fuseau qui pique donc,voila la destinée

Légende féminine,l’homme l’ a éveillée

 

 

Prince qui approchez,lit de la demoiselle

Roi à la chasse à cour au palais de Thalie

Prenez garde au baiser, qu’une vous ensorcelle

Ayant plus de cent ans ces femmes par l’esprit

 

 

Certains forts courageux y ont laissé la vie

Ivres des bois dormants,des roses épineuses

Mais si du cœur touché vous êtes par amour

Le conte qui instruit vous donne de beaux jours

 

Térrog (Alexandrin-La belle au bois dormant)

Lire Alfred De Vigny-Poèmes antiques et modernes

Heureuse surprise cette semaine puisque j’ai pu lire l’extraordinaire ouvrage de Alfred De Vigny, Poèmes Antiques et Modernes.Alfred De Vigny est un poète,dramaturge  et écrivain français du 19 ème siècle.A la lecture, on ne peut dire qu’une chose, l’auteur a glissé des prodiges dans cet écrit.On peut lui reconnaitre une qualité qui manque notamment chez Nerval ou Verlaine.Ses poèmes sont d’une beauté simple et philosophique, ils semblent légers même s’ils sont parfois tragiques. Ainsi  chaque pièce de cette œuvre se lit avec facilité et on s’enchante du charme profond qui  émane de ses mots.Avec Vigny, on apprécie les faits bibliques décrits  comme une histoire poétique.Moise devient le seigneur toujours seul ,celui qui voudrait s’endormir du sommeil de la terre face au peuple craintif qui attend son élu.Depuis le pays de Chanaan, faut-il plaindre Moise ,l’homme aux yeux de flammes, qui devient pour eux étranger?

Plongeons ensuite dans Eloa, ce poème sur un ange créé par Jésus lui même.Quelle est la nuit d’un ange? Cet ange vierge qui soigne la tristesse et rencontre Lucifer.Veut-il nous dire amour est  enfer?En tout cas cela est peut-etre punition puisque avec ce grand poète nous  revivons ensuite le déluge ou par le ciel et la mer le monde fut rempli.

Et ce livre antique qui nous parle des femmes, la fille de Jepthé celle qui fut sacrifiée.La femme adultère qui fut sauvée des pierres par un doigt mystérieux réécrivant la langue.Poète et prophète  et un tableau sensuel, le bain,figure du moyen-age-le bain de la belle suzanne.Une question vint alors au poète,l’amour est-il somnambule? Voir en esprit ses blessures, Vigny cite Eschyle.Puis quelques tableaux antiques d’une Dryade ou de femmes comme cette dame romaine rêvant à un jeune consul.Ainsi, le poète présente un peu d’érotisme de beauté d’une peau d’un blanc de lait avant  la deuxième partie de l’ouvrage, le livre moderne. Vigny démarre le livre moderne en commençant par une histoire d’amour et de poison rappelant peut-etre Tristan et Yseult. Tuer son époux ou son amant  est certe chose antique mais mourir avec lui ne serait-ce chose moderne?C est le cas probablement pour ces poèmes comme Dolorida ou encore les amants de Montmorency.Alors, apparait le malheur ,d’une noirceur moderne. Puis, il y a ce poème presqu’une pièce sur le masque de fer puis le prêtre puis le moine trappiste et la mort du roi.Le moderne a vécu sous des fers monarchiques et en grande piété? Société qui  enferme sans raison.Enfin,dans le désordre, un poème  encore, ou souffle le  Cor de Roland de Ronceveaux ou l’âme du chevalier appelle deux fois.Le moderne est donc un héros, un guerrier.Aime t-il aller au bal comme toutes ces jeunes beautés?Le moderne danse.Enfin après la frégate qui fait Vigny marin,voir capitaine, un poème sur Paris  ou il est murmuré en 1831 comme un futur symbole « je tremble que ce ne soit Paris dont les enfants auront effacé Jésus Christ du coeur comme du front.Alors Vigny prophétique?Le moderne serait incroyant.Et cette tour ou le poète accompagne le voyageur, un rêve de plus et n’est ce déjà la tour Eiffel? Paris, élévation.

 

On peut enfin citer la fin de la préface écrite par Vigny lui même pour comprendre le miracle de ce livre: »ces poèmes portent chacun leur date.Cette date peut-etre à la fois un titre pour tous et une excuse pour plusieurs;car, dans cette route d’innovations, l’auteur se mit en marche bien jeune,mais le premier ».

Chanson poème Les Belles Antiques

A travers les siècles, la poésie,le chant du troubadour,la beauté des choses antiques furent souvent célébrés et des mécènes soutenaient les artistes  qui étaient en quelques sortes les passeurs de ce qui  peut se situer au dela du rêve:Les mots la musiques devenant des sortes d’ interprètes du monde souterrain, caverneux ou céleste en liaison avec  les êtres. Cette chanson est un appel ou un rappel du merveilleux, du fantastiques, du gout antique parfois chers à nos cœurs. Les belles antiques   Refrain   D’un corps à corps Touché des yeux Relier l’être à ces bienheureuses Le chantre métaphysique Une psyché idyllique Ame magique  Triangle d’or Arts et gentes, régents de l’aurore Pour un bout de fantastique Sourire D’amour Sourire    Couplet 1 C’est la belle en son miroir Qui va se coucher ce soir Priant les dieux C’est le fleuve de ces Vénus Antiques pierres polies Ondines,Bacchantes,Nymphettes Et des déesses célestes   Couplet 2 C’est le mythe et la légende Demoiselles aux yeux dorés Femmes qui enchantent Si Sirènes étaient contées

Interprétation guitare/Voix d’un poème de Gérard De Nerval El desdichado-Le destin ou le déshérité

Ce poème de Nerval est considéré comme un de ses tous meilleurs.Il se rapproche dans son élan mystique de Fantaisie autre poème au charme éternel.Ce n’est pas ici la dame blonde à sa haute fenêtre en ses habits anciens, c’est bien plutôt le ténébreux au luth constellé.On retrouve aussi dans ce poème d’une façon habile le thème cher aux romantiques qui est celui du tombeau ,ici de la nuit du tombeau.Une fois encore lire Nerval dans ce cas, c’est avoir l’impression de parler avec un vieil esprit, amoureux des parfums de L’Italie, ayant un regard antique, plongeant jusque dans l’Achéron.Pour ce qui est  du baiser de la reine,il s’agit probablement d’ un hommage aux monarchistes.

Voila une version guitare/Voix toute simple pour rêver un peu sur ce magnifique poème.

 

Nerval -elDesdichado (Le destin ou le déshérité)

Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l’Inconsolé,
Le Prince d’Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Étoile est morte, – et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m’as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s’allie.

Suis-je Amour ou Phoebus ?… Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
J’ai rêvé dans la Grotte où nage la Sirène…

Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.

 

Pour une explication détaillée du poème, vous pouvez vous diriger vers ce lien  http://www.etudes-litteraires.com/nerval-desdichado.php