La secte de Bélios (petite histoire)

Un soir de septembre Justin discutait avec son ami Jérémy. Jérémy lui parlait d’un groupe  qu’il avait visité en février, le groupe de Bélios. Il était raconté beaucoup d’histoire autour de ce groupe. Il avait une réputation nauséabonde. Certains villageois en riaient en disant que c’était une secte d’hérétiques PD, mené par deux personnes LePort et Haet . Pour d’autres , c’était un groupe divisé avec différentes revendications. 

Justin se décida a accompagné Jérémy dans une sorte de zone abandonnée. Il marchait sous la pluie quand Justin pris de frayeur voyant Jeremy comme devenir fou et des lumières au loin  inaccueillante se mit à courir  et rentra chez lui.

Le lendemain dans le journal, il parlait de défenestration et Justin décida de ne plus fréquenter Jérémy.

Histoire de Mr Santon et Gros-Michel

Mr Santon vivait avec sa femme dans un modeste appartement.

Mr Santon n’aimait pas trop les mauvaises ondes.

Il devait invité dans son appartement quelques personnes de sa connaissance dont une personne un peu miteuse Gros-Michel pour qui il avait une sorte de camaraderie.

Un soir Gros-Michel  et son compagnon revinrent d’un voyage à Ibiza avec un air de débilité et commençant à inventer toute sortes d’intrigues et complots.

Mr Santon avait envie de le poignarder.

Sa femme lui parlait alors de diplomatie, ce qu’elle appelait le « Soft Power » , qu’il fallait être amical avec Gros-Michel.

Mr Santon suivit donc son conseil et vu Gros-Michel comme un camarade de travail.

Le temps passa, Mr Santon poursuivit ses études.

Un soir, Mr Santon rentrant dans sa famille se rendit compte qu’on lui avait en fait volé plus de 200 livres à son domicile sans trace d’effraction. Il ne comprenait pas comment une telle chose était possible.

Mr Santon avait finalement racheté ses livres et voyait ses études comme une arnaque à la correspondance.

Il ne fréquentait plus Gros-Michel et s’en portait très bien.

 

Le château d’émeraude (poème fantastique)

De la juste pierre

Que l’homme demandait à quérir

Il lui fut parlé d’un château

Aux émeraudes multicolores

De Gargouilles infernales

Et de puissants maléfices

Sur son chemin

Toutes sortes de personnes étranges

Et certains grognolesques

Il en disait  du bien comme du mal

Un peu à l’image de cette émeraude

Que le fleuve du temps

Avait posé dans sa main

Art des jours fidèles

Dans le temple du merveilleux