Le peintre Vénitien-Le Tintoret et les portraits et autoportraits

En cette année 2018, le musée du Luxembourg présentait une rétrospective des œuvres du peintre Vénitien Le Tintoret né en 1517 ou 1518 pour le 500 ème anniversaire de sa naissance. Qu’a apporté Le Tintoret à la peinture ? Serait-il né dans une période historique particulière ? Y a t-il un lien entre ce peintre et la philosophie ?

Les réponses à ces questions  peuvent s’expliquer à travers la question des portraits et autoportraits réalisés par le peintre. En effet, en ce 500 ème anniversaire et d’après la presse artistique, le sujet du portrait et de l’autoportrait serait présenté autour d’un thème, « Scruter l’âme ».

Alors que Socrate, philosophe grec , comme nous l’avons vu précédemment dans un article antérieur, serait une sorte d’accoucheur d’âme. Le Tintoret, à travers divers portraits de notables et personnages, ayant comme date d’achèvement celle de 1553 environ, date de la période de l’étude de « la singularité », serait un scruteur d’âme.

Ainsi en France en 1553 a été notamment écrit

La Bretagne est par ailleurs elle aussi concernée par cette singularité car en 1553 en Bretagne est fait une distinction lors de la création du Parlement de Bretagne de membres pour moitié « conseiller originaires » et pour l’autre moitié de conseiller « non originaires ».

C’est déjà en ce 16 ème siècle, l’étude de la singularité à travers la peinture et ceux bien avant les sciences modernes.