L inconnue de la Seine

On dit des bords de Seine

Douloureuses histoires

Des femmes parfois si belles

Glissant au désespoir

Ainsi  raconte-t-on

Le sort de l’inconnue

Qui jolie comme le jour

En ce temps du 19 ème

Fut découverte  en morte

Sur l’Ile de la cité

La morgue étant pour elle

Symbole d’une autre vie

Puisque d’un masque d’argile

Fut copier son visage

Beau visage

 

Jeune femme qui étais-tu?

Légende continue

En plastique, mannequin, pour les secours modernes

Faisant de bouche à bouche

Liens par delà la mort

Inconnue de la Seine

Regardes-tu encore

Des rives d’un autre temps

Le chemin des vivants

 

Des écrits autrefois qui célébraient le fleuve

Comme amis du bon roi

La nymphe de la Seine étant alors promise

Aux fortunes et lauriers

Et les êtres des eaux

Sans doute bien  honorés

 

Que reste-t-il ce jour

Inconnue de la Seine?

Fille de mémoire

Dans le truchement des eaux

Une onde, ton sourire, malgré la grisaille

Veille donc sur ce fleuve

S’il porte ton cœur

Toi la beauté diaphane

Jusqu’à l’heure de midi

Et bien après minuit

 

Une première version chantée du poème  un brin mélancolique pour cette étrange histoire L’inconnue de la Seine-Clip audio 223